40 propositions au profit de la sécurité routière

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Malgré une baisse constante de la mortalité routière depuis quelques années, les pouvoirs publics n’entendent pas s’en contenter de manière parfaitement légitime. C’est en tout cas ce qui ressort des 40 propositions formulées par la mission d’information parlementaire sur la sécurité routière. Elle publiera très prochainement un document récapitulatif contenant toutes ses propositions mais celles-ci ont d’ores et déjà été évoquées succinctement au sein du Parlement. Il s’agit effectivement d’aboutir à un abaissement significatif du nombre de personnes tuées sur les routes hexagonales. A cet égard, le rapporteur de cette mission considère que l’application de toutes ces recommandations comportementales et réglementaires sont de nature à passer sous le seuil des 3000 tués routiers dès l’année prochaine ce qui représenterait une économie de vies humaines de l’ordre de 1000 au regard des statistiques actuelles de la mortalité routière en France. Néanmoins, tout le détail de ces propositions évoquées aujourd’hui par Philippe Houillon qui est Député UMP du Val-d’Oise et rapporteur de cette mission d’information parlementaire sur la sécurité routière sera communiqué à l’issue de la rencontre prévue avec le Ministre de l’Intérieur qui aura normalement lieu le Mercredi 12 Octobre. Par ailleurs au surplus de la préservation de nombreuses vies humaines qui reste naturellement l’objectif prioritaire, cette évolution significative en matière de sécurité routière pourrait avoir un impact positif en matière d’assurance auto. Alors que les compagnies d’assurance considèrent qu’une tendance haussière des cotisations est à prévoir pour l’année 2012, elles pourraient être amenées à réviser cette estimation en cas de concrétisation effective des objectifs affichés aujourd’hui par la mission d’information parlementaire sur la sécurité routière. Il s’agirait d’un motif de satisfaction supplémentaire pour les assurés qui pourraient alors continuer à souscrire un contrat d’assurance auto pas chère en utilisant notamment un comparateur d’assurance auto. Enfin, il convient désormais de patienter quelques jours afin de procéder à l’analyse détaillée de toutes les propositions contenues dans ce rapport.
Source : cliquez ici

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »