Marché automobile Français en baisse en Septembre 2011

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Si le Comité des Constructeurs Français d’Automobiles publie généralement les statistiques inhérentes à la vente de voitures sur le territoire hexagonal le premier de chaque mois, cela n’a pas été le cas cette fois puisque leurs bureaux étaient naturellement fermés pendant le week-end. Néanmoins, ces chiffres ont été publiés aujourd’hui et confirment la tendance baissière du marché automobile Français conformément aux prévisions des spécialistes de l’assurance auto. En effet, les compagnies d’assurance assurant une distribution de contrats d’assurance auto en ligne ou en agences ont souvent une vision très claire de ce marché grâce aux liens évidents qui existent entre ces deux activités. A l’occasion de l’acquisition d’une voiture, il est effectivement obligatoire de souscrire un contrat d’assurance auto pour se déplacer sur les routes hexagonales en toute légalité. A ce propos, il est d’ailleurs intéressant de noter que la souscription d’un contrat d’assurance auto jeune conducteur est souvent plus onéreuse en raison de l’application des règles relatives au bonus malus automobile. Par ailleurs s’agissant de la baisse enregistrée par le marché automobile Français, il convient d’évoquer plus précisément les chiffres dévoilés aujourd’hui par le Comité des Constructeurs Français d’Automobiles : « En septembre 2011, avec 167 631 immatriculations, le marché français des voitures particulières neuves est en baisse de 1,4 % en données brutes et de 1,4 % à nombre de jours ouvrables comparable par rapport à septembre 2010 (22 jours en septembre 2011 et 22 jours en septembre 2010) ». Ces résultats sont effectivement mauvais pour le marché Français de l’automobile même s’il convient de noter que les constructeurs Français se rattrapent pleinement à l’étranger. En effet sur le marché international de l’automobile, les constructeurs Françaises bénéficient d’une réputation solide qui leur permet de compenser les baisses constatées en France. Il s’agit certainement de la conséquence de la crise qui frappe actuellement tous les Français et des inquiétudes liées à son aggravation au regard des tensions extrêmes qui animent actuellement les marchés financiers.
Source : cliquez ici

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »