Interdiction contestée des avertisseurs de radars

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:



Alors que la question de la sécurité routière récolte habituellement une forme d’approbation nationale au regard de l’impérieuse nécessité de diminuer la mortalité sur les routes hexagonales, il semblerait que les récentes propositions du Comité Interministériel de la Sécurité Routière dérogent à ce principe. En effet, les statistiques récemment publiées par les pouvoirs publics et les compagnies d’assurance impliquées sur le marché de l’assurance automobile illustrent un tassement de la progression comportementale des automobilistes. A cet égard, il convient d’ailleurs de souligner que pour la première fois depuis environ cinq ans, le coût des cotisations de l’assurance automobile a légèrement augmenté. Or cet accroissement du tarif de l’assurance automobile est notamment lié à cette fâcheuse réalité. Néanmoins, il convient de noter que l’assurance automobile trouve les fondements de son augmentation dans d’autres causes telles que la volonté accrue de rentabilité financière des actionnaires. Il est important de le préciser dans la mesure où même en matière d’assurance automobile, le comportement des usagers de la route est systématiquement remis en cause.

Or parmi les mesures les plus critiquées parmi les automobilistes, il nous appartient d’évoquer l’interdiction des avertisseurs de radars. Il s’agit d’un marché qui a connu un développement considérable au cours des dernières années et qui représente en conséquence un marché important pour de nombreuses entreprises. C’est pourquoi, ces entreprises se sont réunies afin de faire entendre leur mécontentement à l’encontre de cette décision qui anéantit complètement leur activité commerciale. Néanmoins, cette colère n’est pas uniquement fondée sur des bases financières puisque les automobilistes eux-mêmes sont très remontés. A ce propos, il convient notamment de citer l’association 40 millions d’automobilistes qui semble recevoir un courrier considérable en ce sens : « Depuis l’annonce le 11 mai dernier des nouvelles mesures prises par le CISR, l’association « 40 millions d’automobilistes » fait face à une très forte vague d’appels d’automobilistes, qui s’insurgent contre de telles décisions excessives et contre la volonté de piéger les conducteurs ». Par voie de conséquence au regard de l’immense polémique liée à cette décision, il serait de bon aloi pour les pouvoirs publics de lancer une grande concertation nationale sur le sujet.

source: cliquez ici

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »